LES RETRAITES : ILS VONT LES SAIGNER A BLANC

Publié le 13 Septembre 2014

LES RETRAITES : ILS VONT LES SAIGNER A BLANC

LES RETRAITES : ILS VONT LES SAIGNER A BLANC

Ce matin, je me lâche, en apprenant que les petites retraites sont aussi sanctionnées pour respecter le retour à l’équilibre des comptes décidées à Bruxelles et auquel les socialistes au gouvernement viennent de s’agenouiller devant les ukases de la mère Merkel.

Ainsi le gouvernement vient de décider, contrairement à sa promesse, de ne pas revaloriser les petites retraites et de mettre tout le monde retraité à la diète jusqu’en Octobre 2015 et plus s’il le faut.

Dégueulasse…. BANDE DE …..

Ainsi les retraités de ce pays verront leur pouvoir d’achat se dégrader encore plus qu’il ne l’est sous les coups de boutoirs d’un pouvoir qui a promis au capital de lui verser ce qu’il prend au monde du travail prié d’accepter les sacrifices.

Il faut bien payer, Madame Touraine, vos 40 milliards que vous et votre gouvernement avait accordé aux rentiers, aux actionnaires, aux détenteurs de stocks options.

30 % de hausse des dividendes en quelque mois : Crésus Gattaz jubile …..

Bien vu la réaction de la CGT et de la CFDT, encore que pour la CFDT, celle-ci ne brille guère par la lutte contre la baisse du pouvoir d’achat des retraités qu’elle a entériné au niveau des caisses complémentaires par exemple.

En plus, il n’y qu’à voir les feuilles d’impôts qui tombent, les queues dans les centres d’impôts pour étaler les impositions qui frappent les salariés et les retraités se multiplient et les rancœurs s’exacerbent contre ce pouvoir qui arrose le monde de la finance.

Et puis ce gouvernement ne vient-il pas de compter dans les revenus les cotisations dites patronales versées pour les mutuelles et qui font passer des travailleurs à des feuilles d’impôts jamais vues en y rajoutant aussi toutes les autres atteintes.

Les cigales patronales chantent et les fourmis salariales en ont marre de bosser et de trinquer pour les riches et les connards du PS.

A l’allure où c’est parti, demain ils sont capables de restaurer la taille, la dime et la gabelle et les seigneurs d’aujourd’hui d’exiger que l’on fasse des corvées.

Alors, une seule chose : la révolte…. la luttes et de grosses manifs….

On va les préparer à la fête de l’humanité.

J’y vais…..

Vives les luttes et bientôt les barricades.

Bernard LAMIRAND en colère.

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gourmel Michel 13/09/2014 09:08

Et ce n'est pas tout !
Dans mon dernier numéro de RAS daté du 8 septembre on peut lire :
Double peine pour les retraités, la facture fiscale s’annonce salée
Décidée par la majorité précédente mais effective complètement cette année, la suppression de « la demi-part des veuves » alourdit l’imposition de milliers de personnes âgées…
Elle s’ajoute à la fiscalisation, également nouvelle cette année, du bonus de retraite accordé aux parents de trois enfants et plus…
Micheline Boucher, 89 ans, n’en est pas revenue : elle qui ne payait pas d’impôt devra cette fois s’acquitter de 400 €. …
La suppression de la demi-part des veuves… C’est la majorité précédente qui avait voté en 2008 la fin progressive de cette demi-part, …
La fiscalisation du bonus de retraites des parents de 3 enfants… À cette suppression s’ajoute une autre mesure de nature à augmenter les impôts de milliers de personnes âgées : la fiscalisation de la majoration de 10 % des pensions des retraités ayant eu au moins trois enfants, jusqu’ici non taxée…
Pour Régine Devoucoux, 72 ans, c’est la « double peine » …
Des hausses d’impôts équivalant parfois à un mois de pension…
Les ménages modestes épargnés (dit la propagande voir ci-dessous en italique)… L’effet de la hausse de la taxe d’habitation
Selon ses calculs, « sur les 3,6 millions de contribuables concernés par la suppression de la demi-part des veuves, environ 2 millions vont devenir imposables ou voir leurs impôts augmenter »…
Source et suite : http://www.la-croix.com/Actualite/France/Pour-les-retraites-la-facture-fiscale-s-annonce-salee-2014-09-05-1201658