Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

ALAIN STERN N'EST PLUS

Publié le 11 Juin 2014 par aragon 43 in syndicalisme

ALAIN STERN N'EST PLUS

ALAIN STERN est décédé dans la nuit de Mercredi.

J’ai perdu un ami, un camarade.

A la Fédération des métaux il va nous manquer.

Nous avons fait un bout de chemin ensemble. Je l’ai connu quand jeune militant je suis arrivé dans cette Fédération des métaux où nous avons tout de suite fraternisé.

Lui s’occupait des métallos de la Région Parisienne, puis ensuite comme coordinateur national des Usines Renault et moi j’avais les responsabilités de la coordination Nord Pas de Calais de la métallurgie et il venait souvent à Renault Douai.

Puis dans les périodes difficiles qu’a traversé la Fédération de la Métallurgie, il était d’un grand réconfort et d’une grande aide, lui qui avait pris des responsabilités internationales à l’Union Internationale des métallurgistes et ensuite comme Secrétaire de la Fédération syndicale Mondiale.

Je n’oublierai jamais ces déplacements dans les pays socialistes, dans les usines sidérurgiques notamment, où il m’accueillait toujours avec plaisir et hospitalité à Moscou avec Hélène.

Les souvenirs me remontent de ces rencontres et de ces débats, j’admirai le savoir faire international d’Alain envers toutes ces organisations et les déplacements risqués qu’il faisait dans des pays où le syndicalisme était interdit.

Alain était un militant épris de justice, il aimait ce monde du travail dont il était issu.

Quand il quitta ses responsabilités à La FSM, il revint dans sa Fédération et comme un militant qu’il était, il repris immédiatement des responsabilités chez les retraités et j’eus le plaisir de le retrouver à L’UFR Métaux puis à l’institut d’histoire sociale de la Métallurgie CGT .

Sa bonhomie n’empêchait pas la rigueur de son analyse : c’était un homme de classe et ses exposés et interventions étaient pour nous tous d’une grande aide.

A la Fédération quand il venait, les couloirs s’animaient, les réparties fraternelles l’emportaient et tout le monde appréciait ces moments où Alain avait toujours le mot pour rire pour détendre l’atmosphère.

Alain laissera un grand vide à la Fédération, cet homme de conviction était avant tout un militant, un homme modeste, un camarade proche des gens.

En ces moments si difficiles, toutes mes amitiés et mes condoléances vont à Hélène, ses enfants Catherine et Dominique et à toute sa famille.

Salut Alain.

Bernard Lamirand

*Les obsèques d'Alain se dérouleront lundi à 10 heures au 94 rue Jean Pierre Timbaud Paris 11eme.

Commenter cet article