LE 25 MAI JE VOTE POUR UNE EUROPE DES TRAVAILLEURS

Publié le 11 Mai 2014

LE 25 MAI JE VOTE POUR UNE EUROPE DES TRAVAILLEURS

25 MAI : JE VOTE ET VOUS ?

Notre pays est en passe de s’américaniser sur le plan électoral avec une abstention massive et de plus en plus de français non inscrits sur les listes électorales.

Cela arrange le capital.

N’avez-vous pas remarqué l’insistance des médias à sa solde pour nous parler de cette indifférence des électeurs concernant la politique ?

Des exégètes défilent dans les médias pour dire que les français ne saisissent plus les enjeux politiques, que les grandes questions économiques et sociales leur sont indifférentes.

Encore ce dimanche, nous les avons vu défilé, aux ordres de l’idéologie dominante, pour nous dire que les français en ont marre des partis traditionnels allant de l’UMP au Front de Gauche, lui, qualifié de populiste.

Le seul parti qui ne souffrirait pas de l’abstention serait l’extrême droite et pour cause, ce parti est un outil idéal pour diviser le monde du travail et il n’est pas l’ennemi du capital ; au contraire il survient toujours dans les temps de crise pour détourner l’électeur et empêcher les alternatives progressistes.

On peut dire que tout est fait pour inoculer dans les têtes que la politique est réservée à une élite et que de toute façon il ne sert à rien de se déplacer pour l’élection Européenne. Un message répété comme du tam-tam pour dissuader l’électeur de se rendre aux urnes.

Ces experts attitrés, que l’on voit parader dans les officines gouvernementales, nous disent, tout compte fait : « ne vous en occupez pas de politique , on s’en occupe » et ils fréquentent les chaines de radio, de télé, les journaux pour nous refiler chaque jour leur austérité : eux bien sûr s’en occupent de la politique pour le grand bien des multinationales auxquelles ils ont fait vœu d’obéissance.

Nous entendons même le PS dire que les jeux sont faits avec une abstention d’or et déjà programmée auquel le parti pourra alors dire le lendemain de leur défaite qu’elle est du fait de l’abstention.

D’autres s’évertuent à dire que « la Le Pen » va triompher, que les choses sont entendues, qu’elle sera la grande victorieuse des Européennes.

C’est l’objectif du FN.

Une abstention massive à gauche favoriserait évidemment son émergence comme première organisation politique de ce pays, de quoi faire retourner dans leur tombe tout ceux et celles qui ont lutté, résisté, versé leur sang pendant l’occupation de notre pays et ce quelques jours après la commémoration de la libération de la France et de l’Europe le 8 mai 1945 et de la défaite des hordes nazies.

D’autres disent que les résultats ne signifient plus rien avec un pourcentage minoritaire par rapport aux inscrits.

Ce déballage abstentionniste fait partie du jeu politicien de ces crapoteux qui se sont installés aux commandes à Bruxelles mais aussi partout dans toutes les institutions des pays et qui n’ont que faire des peuples. (Il n’y qu’à voir cette armée d’experts à Bruxelles venant des multinationales et également à Paris où Hollande est entourée d’une caste représentant la haute finance).

Plus exactement ce déballage pour l’abstention est un support formidable à la Communauté Européenne pour continuer à diriger les institutions européennes de manière de plus en plus autoritaire avec des experts, des technocrates, de lobbyistes patronaux.

L’idée d’une Europe démocratique est une contre-vérité (Rappel le vote de la constitution Européenne par le peuple français remis en cause par le traité de Lisbonne) .

Nous en avons un autre exemple en cours avec les discussions en cachette pour un traité Europe-Etats -Unis où il s’agit de faire en sorte que les décisions ne soient plus entravées par des signifiants nationaux comme la culture, mais aussi pour tout ce qui est devenir en matière d’écologie, de santé, de garanties sociales, afin de permettre aux multinationales de faire la loi dans l’Europe contre les peuples et les Etats.

Ces structures de la démocratie bourgeoise, le capital en a de moins en moins besoin et veut les balayer pour les remplacer par des systèmes autoritaires, délégataires, sous son contrôle ; la cinquième république en France n’est plus l’outil qu’il leur faut, nous pourrions dire « tant mieux », mais leurs objectifs c’est d’interdire l’intervention des peuples et de contrecarrer toutes les libertés de manifester et d’agir : l’élection, la grève, la manifestation sont inacceptables dans une société où le marché doit être libre et non faussé à l’échelon mondiale.

Ainsi, il n’est pas étonnant qu’ils veulent saper et détruire les acquis sociaux démocratiques, comme par exemple les Prud’hommes, qui deviendraient un organisme « désigné » avant de le supprimer, même chose pour la représentation du personnel où l’on parle de remettre en cause les Comités d’entreprise mis en place à la libération par Ambroise Croizat.

Le fait que le parti socialiste a refusé de gracier les militants syndicaux poursuivis et condamnés du temps de Sarkozy et y compris aujourd’hui, montre que l’élu devient un obstacle et il faut lui retirer ses prérogatives dans ses fonctions syndicales mais aussi politiques pour devenir qu’un partenaire du système.

C’est la même chose par les attaques actuelles pour faire disparaitre les communes, les départements et la moitié des régions de notre pays pour structurer des grandes entités utiles pour les multinationales.

Oui, il faut aller voter, c’est une grande conquête acquise par le sang versé des révolutionnaires et nous avons aussi besoin de lui donner de la dimension par l’intervention des masses et le vote comme la grève, comme la manifestation, fait partie de nos armes contre le capital et pour son dépassement.

Alors n’écoutons pas les discours savamment distillés pour que l’Election européenne du 25 mai soit celle de l’abstention et du vote de la Le Pen.

Il s’agit de voter pour une Europe du monde du travail.

Pour commencer cette autre Europe à construire, le vote Front de gauche s’impose.

Démentons les prophètes de l’abstention.

Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Publié dans #communisme

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

persil 13/07/2015 12:09

n'importe quoi, il n'y a plus de travail, l'etat à la solde des patrons, des riches, détruit le monde du travail, il ferme des usines entières, de l'industrie cassée, j'en passe et des meilleurs et vous pensez que l'europe est l'europe des travailleurs ? arretez votre masturbation intellectuelle, l'europe a été créée par le capital et que pour le capital. les travailleurs ne sont que de la main d'oeuvre pas chere à exploiter et à jeter comme des kleenex.

Gourmel Michel 12/05/2014 10:01

As-tu trouvé le programme du PCF ?

Pourquoi nos dirigeants font-ils en sorte qu’il soit si difficile à trouver pour les communistes ?

Ils sont annoncé qu'il en existait un dans un "communistes" il y a plus d'un mois, mais il ne l'ont jamais publié dans "communistes", et n’ont jamais donné la moindre information pour se le procurer.

Faute de pouvoir m’appuyer sur P. Laurent et sa majorité, car personne ne répond à mes mails ; et d’après des renseignements que m’ont donné les opposants, j’ai fini par trouver cela :
http://www.pcf.fr/sites/default/files/exe_livre_europeennes_2014_stc.pdf
Je ne sais pas si c’est le bon texte et s’il a été voté ou non et si oui par qui ? puisqu’en principe, c’était nous qui aurions dû le voter en avril, ou mieux avant, et surtout avant de désigner les candidats !
Il n’est pas précisé si c’est le bon texte, celui de notre programme pour les 5 ans.

On dit que ce texte est paru dans "la revue du projet", c’est le cas de ce texte, mais est-ce suffisant pour être le bon texte ?

Comment vont faire la plupart des Communistes qui sont souvent âgés et ne bidouillent pas Internet aussi bien que moi, voir qui ne l’on pas du tout pour beaucoup ? ... Et en supposant que c'est le bon texte.

Je lis la dernière phrase :
« L’Europe soutiendra les révolutions citoyennes qui ont mis à bas des régimes autoritaires »
Si c’est bien notre programme : Est-ce que cela veut dire que l’on est - comme les médias de la pensé unique - aux côtés des snipers Nazis US/UE de Maïdan (33 à 100 morts, fusillés dans le dos) ; de ceux qui ont fait grillé vif au lance-flamme 40 à 50 civils à Odessa ; du coté de ceux qui ont mis le chaos dans tous les pays du Sahel et au-delà (Centre à fric … Nigeria … Syrie-Liban …)

Ce n’est pas clair du tout ; tout cela c’est pour embrouiller le lecteur.
S’il faut se taper ces 34 pages là en écriture très fines, genre pattes de mouches, comme cela, avant le 25, il y a du boulot.

Et je ne parle pas de voter en interne dessus et de faire ensuite campagne pour ( ?) cela.