LE SMIC JEUNE DANS LE VISEUR DUSOCIAL-LIBERALISME

Publié le 5 Avril 2014

LE SMIC JEUNE DANS LE VISEUR DUSOCIAL-LIBERALISME

LE SMIC JEUNE DANS LE VISEUR DU LIBERALISME

Il y a quelques temps je faisais part d’un article paru sur « Mediapart » concernant des menaces qui pourraient peser sur le devenir du SMIC : ces menaces tendent à se préciser.

Ce matin elles viennent d’être énoncées par Nicolas Baytout, éditorialiste du Figaro, ancien directeur des « Echos », membres du « Fouquets de « Sarkozy » et qui possède comme par hasard une tribune sur France -inter.

Celui-ci reprend avec un plaisir extrême Pascal Lamy, socialiste, ancien directeur de l’organisation mondiale du commerce, déclarant « Je sais que je ne suis pas en harmonie avec une bonne partie de mes camarades socialistes, mais je pense qu'à ce niveau de chômage il faut aller vers davantage de flexibilité, et vers des boulots qui ne sont pas forcément payés au smic » .

Et plus loin d’ajouter : « il vaut mieux un boulot que pas de boulot du tout ».

Ce personnage feint de défendre les plus pauvres en pleurant sur leur sort et en leur disant qu’il vaut mieux lécher « l’assiette » que d’avoir faim. C’est un peu la répartie d’un ancien chocolatier dans ma région qui disait qu’avec un jaune d’œuf cela suffisait pour tenir le coup à ses ouvriers, ce qui lui avait valu le sobriquet de « jaune d’œuf » par toute la population de la ville de Bourbourg dans le Nord .

Et ce matin, Baytout, était d’un grand contentement, la gauche ( la libérale) se ralliait à l’idée qu’il fallait pour ainsi dire remettre en cause le SMIC pour les jeunes.

Lamy n’est pas n’importe qui, il est un des inspirateurs de la politique libérale de Hollande et il a ses entrées dans les milieux les plus libéraux de la planète. Il en est d’ailleurs celui qui a appauvrit les peuples par une organisation du commerce où règne le dumping social qu’il a encouragé en tant que directeur.

Après les nouvelles attaques contre la Sécurité Sociale concernant les cotisations, voilà maintenant un autre pan attaqué, celui du SMIC, qui nous ramènerait à la préhistoire salariale, celle des abattements de salaires auxquels Croizat et la CGT se sont attaqués dès la libération du pays.

Après cela Hollande peut aller honorer le « CNR » comme il l’a fait lors des 70 ans de sa création, d’autant plus que nous apprenons que parmi ses amis, il y a le dénommé Kessler qui préconisait de se défaire du programme du CNR et du compromis passé entre les gaullistes et les communistes à la libération sur le plan social.

Lamy ne parle pas en l’air, il est l’écoute même de ce gouvernement libéral dirigé par Valls, et nous pouvons y voir une relance de l’idée d’un SMIC jeunes sur lequel s’était cassé les dents Balladur puis Villepin.

Mais comme le disait Baytout, aujourd’hui les choses ont changé, c’est la gauche ( la libérale) qui le préconise et cela fait jouir Baytout mais pas seulement Baytout mais aussi tous ces patrons qui payent leurs salariés à coups de pierre comme on disait dans le temps. Ils pourront faire « marner » encore plus la jeunesse en précarité en additionnant l’aléatoire en matière de temps de travail avec l’aléatoire en matière de salaires.

Ils pourront en plus utiliser des jeunes diplômés et qualifiés pour presque rien puisque Lamy indique que la seul chose qui compte pour les jeunes « c’est un boulot que pas de boulot du tout ». Bref attendez-vous à voir demain des jeunes travailler gratuitement ou presque pour les beaux yeux de Gattaz.

Alors les jeunes, on sort dans la rue et on fait mordre la poussière aux Baytout, Lamy, Kessler, Hollande, Valls, Gattaz, Berger et compagnie ?

Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

william 16/04/2014 07:01

moi j'ai une solution encore plus efficace pour reduire le chomage ! se proposer de travailler gratuitement!... bizarement il y aura du boulot pour tous ! dans le meme ordre d'idées pourquoi pas un smic vieux , un smic handicapés, un smic gros, etc... ce qui me desole c'est que les personnes qui osent proposer cela ont fait de hautes etudes, tout ca pour ca . je crois que l'on est en droit d'attendre de ces individus des solutions un peu plus reflechies et moins simplistes !...