Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

LES AFFAIRES

Publié le 14 Mars 2014 par aragon 43 in syndicalisme

LES AFFAIRES

Depuis plus d’une semaine, l’actualité se déroule concernant les affaires douteuses de la droite et de l’ancien président de la République et des erreurs de la ministre de la justice s’empêtrant dans ses contradictions concernant les écoutes téléphoniques.

Pourtant il y a d’autres raisons de s’alarmer et dont les médias ne pipent mot, à part le journal l’Humanité. Il s’agit du hold-up du siècle que vient de réaliser le Medef, le gouvernement et quelques organisations syndicales, qui ont trempé dans la réalisation d’une soustraction monumentale des cotisations sociales qui iront grossir les portefeuilles déjà bien rembourrés de actionnaires en dividendes de toutes sortes.

Ainsi le pacte de responsabilité (irresponsabilité) a été signé par toutes les organisations patronales et par quelques syndicats minoritaires qui ne distinguent même plus qu’ils vont à contrario de la défense des intérêts des salariés qu’ils sont censés représenter en les dépouillant d’un financement qu’ils paieront à la place des patrons en impôts, TVA, ou autre « gabelle ».

Au moment où les perroquets médiatiques n’en finissaient pas de décrire les événements liés aux dissimulations de la Ministre de la Justice concernant les écoutes téléphoniques, une autre affaire sociale venait à éclater sans qu’ils en fassent la « une » de leurs éditoriaux et de leurs conversations déchaînées : il s’agit de la non revalorisation des retraites dans les caisses complémentaires Agirc et Arrco pour 2014…..

Ainsi pour ces gens là il n'est pas utile de parler du détournement de l’argent des cotisations sociales pour le remettre au patronat par un « pacte de responsabilité » et il n'est pas non plus grave de ne pas parler de la non revalorisation des retraites qu’elles soient celles du régimes général de la Sécurité sociale et des complémentaires ou encore des services publics et de soustraire ainsi aux retraités une partie de leur pension dont ils voient chaque année qu’elle se réduit comme une peau de chagrin.

Cette méthode vise en fait à subvertir les vrais problèmes sociaux par des subterfuges clouant le monde du travail dans l’idée qu’il n’y a pas d’alternatives et que « le tous pourris » soit leur seul débouché les entrainant à l’inertie en matière de luttes.

C’est pour ainsi dire enterrer ce que sont les problèmes que subissent les travailleurs qu’ils soient en activité, en retraite, en chômage. Évidemment le domaine des affaires, des petites saloperies politiciennes, sont là pour faire suffisamment de tam-tam pour parler d’autre chose et embouteiller les conversations sur des sujets qui ne remettent pas en cause les politiques antisociales de ce gouvernement en accord avec le patronat.

Ainsi, cette semaine, le ministre du chômage, le dénommé Sapin a pu passer sous un silence de plomb médiatique une nouvelle saloperie concernant la fin des élections prud’homales.

Un excellent article de Thierry le Paon dans l’Humanité Dimanche de cette semaine vient remettre les pendules à l’heure et il nous invite fermement à ne pas en rester au constat mais d’agir et comme il le dit « de faire irruption ».

Oui « irruption », irruption dans le champ social et le plus vite possible sera le mieux.

Le 18 Mars, soyons nombreux à faire irruption pour les salaires, les retraites, les conditions de travail et l’emploi et pour les libertés syndicales.

Soyons de plus en plus nombreux non seulement à manifester mais à faire grève.

Alors on se réveille !!!!

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article