Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

FABIUS UN VIEUX CHEVAL DE RETOUR

2 Mars 2014 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #politique

FABIUS UN VIEUX CHEVAL DE RETOUR

FABIUS UN VIEUX CHEVAL DE RETOUR

La presse, ce matin, nous annonce le retour possible de Fabius, l’ancien premier ministre de Mitterrand de 1984 à 1986, comme premier ministrable.

Les sondages lui donneraient la première place des hommes politiques et au-dessus de Manuel Valls qui semble ne plus avoir le coup de menton à la hauteur de ses ambitions.

C’est un sacré retour en arrière de voir Fabius revenir au pouvoir comme premier ministre de Hollande.

L’homme n’est pas à un retournement de veste de plus dans une carrière où il a serpenté dans toutes les allées du pouvoir.

A part son vote négatif contre la constitution européenne de 2005, dont ensuite il s’est essuyé les pieds dessus, puisqu’au poste qu’il occupe comme ministre des affaires étrangères, il met avec zèle en application la politique Européenne d’intervention capitaliste prévue par le traité que ce soit en Afrique et aujourd’hui en Ukraine.

Son discours d’alors, considérant que notre indépendance militaire était en cause avec la constitution Européenne projetée, il l’a mis dans les oubliettes depuis bien longtemps.

Il est d’ailleurs le principal responsable de ce qui vient de se produire en Ukraine en alimentant les divisions historiques de ce pays et en organisant avec les forces de l’Otan les menées que l’on discerne bien maintenant d’une accaparation de l’Ukraine par les forces capitalistes occidentales au détriment de la Russie, pays lui aussi devenu capitaliste.

La bataille contre les oligarques que nous distille chaque jour les médias, sur consigne gouvernementale, pourraient paraitre crédible si elle serait menée partout dans le monde mais les encouragements de la politique étrangère de Hollande et de Fabius ne manquent pas envers tous les profiteurs de l’écroulement de l’union soviétique mais aussi d’autres oligarques comme ceux des émirats qui vivent grassement, y compris dans notre pays, en s’accaparant de nos richesses nationales.

La lutte pour la démocratie dans ces pays de l’Est n’est d’ailleurs pas posée que pour l’Ukraine, elle est posée plus particulièrement dans tous les pays de l’est de l’ancien bloc soviétique ou règnent des profiteurs et les grandes multinationales qui se sont implantées dans ces pays mais aussi des forces de l’extrême droite qui sont réapparues et que l’on avait connues du temps de Hitler et cela n’a pas l’air de choquer Fabius et les dirigeants socialistes.

Que l’on sache, ces pays sont dirigés par des gouvernements de plus en plus autoritaires, qui font alliance avec des néo-nazis et vivent tranquillement dans les institutions de Bruxelles.

La Russie de Poutine, qui n’est plus un système socialiste, faut-il le répéter, défend comme tout régime capitaliste en place ses prédominances et nous voyons bien se dessiner une bataille de position dans cette zone car là est le véritable enjeu.

Il s’agit pour les forces de l’Otan dirigées par les États-Unis et la Communauté Européenne d’intervenir et de gagner des positions stratégiques pour les multinationales comme en Afrique par exemple et au Moyen-Orient.

Enfin, voir revenir au devant de la scène Fabius, donnent un gout de "rance" à la politique française déjà bien vieillie et chacun se rappellera que le gouvernement de Fabius a échoué lamentablement en 1986 en redonnant le pouvoir à la droite française qui n’en espérait pas tant.

C’était l’époque ou Fabius était nommé en 1984 pour appliquer une politique de droite tant sur le plan économique et industriel et ses premières décisions furent de frapper le monde du travail de plans de licenciements et de fermetures d’usines nationalisées et d'une mise sous l'éteignoir du programme commun qu’il contribuera à abandonner rapidement.

Un changement de gouvernement par Fabius indiquerait que Hollande a besoin d’un gouvernement encore plus à droite que celui-en place - et c’est déjà beaucoup - pour mettre en place une équipe dévouée à Gattaz le président du Medef.

Matignon deviendrait ainsi la succursale officielle du Medef et du CAC 40.

Bernard LAMIRAND

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gourmel Michel 02/03/2014 15:26

Ne pas oublier ses guerres coloniales dans les Pays Arabes et en Afrique

Ne pas oublier toutes les interventions militaires de la France ces dernières années, au service des intérêts du MEDEF.
En Syrie-Liban bien sûr avec l’anéantissement de « son » armée, l’ASL dite mensongèrement Armée Syrienne Libre, le 11/12/13, Fabius a continué à armer les rebelles donc ce qui reste uniquement : Al Qaeda ; en fait les 2 Fronts : le Front Islamique de ses amis obscurantistes fanatiques fondamentalistes de la famille Saoud, et le Front Al Nostra de ses amis non moins obscurantistes fanatiques fondamentalistes du Qatar.
Il faudrait y ajouter toutes les guerres coloniales au service du MEDEF, comme le Mali (Or, …) ou le Centrafrique (diamants…), comme les envois de troupes un peu partout en Afrique : Niger (Uranium…), Nigéria… Voir secrètement, dans l’ensemble du Sahel, déstabilisé volontairement par la guerre contre le peuple libyen de l’OTAN en 2011 qui y a répandu Al Qaeda dans le but de permettre de nouvelles interventions.
Plus généralement partout où on a découvert des richesses ces 10-20 dernières années et que l’occident veut piller avant que les pays s’enrichissent et puissent se défendre.
Fabius a montré, après l’assassinat d’un millier de syrien dont 200 enfants alaouites au gaz sarin par Obama le 21/08/13, qu’il était le plus extrémiste du monde avec Hollande pour bombarder le peuple syrien ! Le plus à droite !
Contre l’Iran, il a été aussi le plus jusqu’au-boutiste, le plus à droite de tous les pays du monde !