Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

JEUX OLYMPIQUES: HOLLANDE ENCORE A COTE DE LA PLAQUE

Publié le 8 Février 2014 par aragon 43 in politique

JEUX OLYMPIQUES: HOLLANDE ENCORE A  COTE DE LA PLAQUE

JEUX OLYMPIQUES LA FRANCE AUX ABONNES ABSENTS

J’ai assisté aux cérémonies d’ouverture des jeux olympiques sur la deuxième chaine commenté par Daniel Bilalian responsable du service économique avec le concours de celui qui est devenu l’antisoviétique de service de l’audio visuel français, le dénommé Vladimir Fédorovski qui fit carrière dans le nomenklatura soviétique pour quitter le navire quand celui-ci pris l’eau.

Certainement que l’on peut critiquer le coût exorbitant de ces jeux et le fait que ceux-ci servent de vitrine pour Poutine.

Mais d’autres l’ont fait avant lui et nous n’avons pas entendu les redresseurs de tort s’émouvoir à ce point.

Mais les jeux Olympiques sont les jeux Olympiques et de voir tous ces hommes et ces femmes réunis ensemble, cette jeunesse qui vient concourir de manière sportive et qui porte le message de la paix entre les peuples, est important au moment où les déchirures se font sentir avec la crise du système capitaliste et la remontée des thèses fascistes, racistes, xénophobes, antisémites et anticommunistes.

Une jeunesse qui se solidarise et fraternise et va montrer au monde qu’il vaut mieux s’affronter pacifiquement avec le sport que se défier militairement ou haineusement pour les intérêts d’une caste de privilégiés ou pour satisfaire les délires obscurantistes religieux qui remontent à la surface en ce moment.

Alors, hier soir, j’ai admiré le spectacle même si les évocations de la Russie éternelle ont été plus ou moins orientées et notamment il aurait été préférable d’évoquer plus particulièrement le sacrifice fait par des millions de soviétiques contre les armées nazies .

Nos deux compères de la télévision, on connait Bilalian pour son anticommunisme forcené, mais surtout le dénommé Fédorovski, ont transformé cette évocation de la Russie par une pléiade d’artistes de renom et de célébrités telles Valentina Terechkova la première femme cosmonaute, en une émission anti-soviétique au point que dans leur divagation ils en venaient presque à oublier le spectacle.

Leurs vomissures sonores en arrivaient à rendre inaudible les airs musicaux accompagnant les prestations magnifiques des artistes.

Une émission qui avait vocation sportive s’est alors transformée en un déluge de petitesses et de contre vérités sur l’histoire de ce pays.

Je ne nourris pas une tendresse particulière sur ceux, après Lénine, qui ont dirigé ce pays communiste, qui avait tout pour réussir un communisme démocratique, mais de voir les « crottes » du système télévisuel français, triturant l’histoire soviétique comme commentateurs zélés d’un système capitaliste responsable de deux guerres mondiales et des boucheries qui en ont résulté, sans compter les millions de victimes du colonialisme, était à coté du sujet qui nous occupait : la grandeur de ce pays qu’évoquaient artistes et athlètes.

Mais le plus inique vint à la présentation des athlètes de chaque pays et la plupart des pays étaient représentés par leur Chefs d’État, sauf la quintette occidentale et la partie Européenne qui a boycotté la cérémonie et notamment Hollande le Président de la République (19%) qui a préféré aller féliciter les Tunisiens qui ont réglé leur constitution de manière démocratique et laïque alors que l’on sait que le sieur Hollande n’a rien fait pour.

La non présence du Président de la République française est un injure à cette jeunesse qui aurait mérité les encouragements de celui qui représente la France.

Triste chef d’état, privilégiant, dans ces moments œcuméniques d’une jeunesse sportive qui fraternise, ses réglements de compte avec Poutine en choisissant l’affrontement plutôt que la paix olympique.

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article