DAVOS : DECLARATION DE LA CSI

Publié le 22 Janvier 2014

DAVOS : DECLARATION DE LA CSI

CONFÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE

Davos 2014: les syndicats appellent les dirigeants à remodeler l’économie mondiale en créant des emplois et en garantissant des salaires décents

Davos, le 22 janvier 2014: Les travailleurs et travailleuses ainsi que leur famille ont besoin d’un changement urgent dans les politiques des dirigeants afin que des investissements soient effectués dans l’emploi, dans les salaires minimums permettant aux citoyen(ne)s de vivre décemment et dans la protection sociale.

Le Sondage d’opinion mondial de la CSI, mené dans 13 pays, révèle que 87 pour cent des personnes interrogées considèrent que leurs salaires ont diminué par rapport au coût de la vie ou sont restés les mêmes. Une personne interrogée sur huit connaît des problèmes financiers et ne peut plus couvrir ses dépenses de base.

John Evans, économiste en chef de la Confédération syndicale internationale, a déclaré que les prévisions financières indiquent une stagnation – et non pas une reprise – avec pratiquement 200 millions de chômeurs.

« Le rapport Global Risks 2014 du Forum économique mondial présente la disparité grandissante des revenus et le chômage structurel comme les problèmes les plus graves auxquels l’économie mondiale est confrontée cette année, tandis que les politiques gouvernementales ne font qu’aggraver ces tendances; nous avons besoin d’un changement dans l’orientation de la politique », a indiqué John Evans, qui est également secrétaire général de la Commission syndicale consultative auprès de l’OCDE (TUAC).

Le nouveau Dossier économique de la CSI, publié à l’occasion de la réunion de Davos, met l’accent sur le taux élevé de chômage, les réductions salariales et les niveaux élevés d’endettement des ménages, plongeant dans le marasme la demande dans les grandes économies, alors que les stratégies de croissance demeurent principalement axées sur les exportations, en particulier en Europe.

« Dans une économie mondiale en stagnation, c’est l’investissement qui relancerait la création d’emplois et la demande. Nous ne pouvons supposer que seule la croissance créera des emplois. La reprise de l’économie mondiale ne peut être favorisée grâce à une croissance axée sur les exportations, à moins que les salaires ne soient augmentés. Une croissance de la demande s’avère nécessaire – en particulier des ménages salariés », a signalé Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale.

Une croissance des inégalités et un fossé grandissant entre les dirigeants et les citoyen(ne)s ont été enregistrés l’année dernière. Seulement 13 pour cent des personnes interrogées dans le Sondage d’opinion mondial de la CSI, mené auprès du grand public dans 13 pays, considèrent que les gouvernements agissent dans leur intérêt.

Vingt-huit pour cent des personnes se montrent désenchantées, voire découragées, convaincues que les gouvernements n'agissent ni dans l'intérêt des citoyen(ne)s ni dans celui des entreprises.

« Il existe une profonde méfiance à l’égard des gouvernements et des institutions. Les dirigeants doivent tenir leurs promesses de mettre fin au comportement spéculatif, d’affronter les banques et d’éliminer l’évasion fiscale afin de démontrer aux travailleurs et aux travailleuses qu’ils agissent dans leur intérêt », a déclaré Sharan Burrow.

Le plan de Davos 2014 établi par les dirigeants syndicaux en faveur de l’investissement et de l’emploi, des salaires et de la protection sociale comporte:

• des investissements ciblés dans les infrastructures afin d’améliorer le potentiel productif à long terme et s’orienter vers une économie à faible émission de carbone;

• une augmentation du pouvoir d’achat des ménages à faible et moyen revenu en réduisant les inégalités et en renforçant la négociation collective et les salaires minimums;

• un investissement dans les politiques actives du marché du travail afin d’accroître les niveaux de compétence et de réduire le chômage des jeunes; et

• une réduction de l’informalité et la création de travail décent dans les pays émergents et en développement.

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article