Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

UNION SACREE : POUR QUI ET POUR QUOI ?

Publié le 9 Novembre 2013 par aragon 43 in communisme

UNION SACREE : POUR QUI ET POUR QUOI ?
  • CAC 40 La courbe grimpe d'heure en heure, ce jour, et bat des records pendant que la courbe du chômage ne cesse de monter.

L’UNION SACREE CONTRE LE SOCIAL ET LES SERVICES PUBLICS

Le 11 novembre, jour de la commémoration de la fin de la première guerre mondiale, qui a fait des dizaines de millions de morts et une affreuse boucherie capitaliste, semble donner lieu à une envolée de prise de position pour une nouvelle union sacrée comme celle qui a suivi la déclaration de guerre en 1914.

Une union sacrée pour pratiquer une nouvelle saignée.

Une saignée concernant le social et les services publics.

En effet, depuis quelques jours, les crânes d’œuf se penchent sur l’état de l’économie française la situant comme incapable d’être redressée parce que le gouvernement socialiste n’irait pas assez loin dans les mesures d’austérité envers le monde du travail.

Il fallait voir, hier soir, l’émission « C’est dans l’air de Calvi », brosser un tableau noir de la France et constater qu’il faudra tailler dans le vif des avantages sociaux et de l’Etat providence.

Toutes et tous, allant du Figaro, du Monde et des cabinets d’expertise présents à cette émission considérant que la France vivait au-dessus de ses moyens et qu’il fallait prendre des mesures pour réduire le social, les services publics, le nombre de fonctionnaires et tout faire pour aider les entreprises françaises a être compétitive.

Chacun y allant de son couplet pour que le France redevienne compétitive et le coût du travail étant le responsable de ce manque de compétitivité des entreprises françaises.

Aucunement, évidemment, ne leur est venu l’idée que le coût du capital y était pour quelques chose.

Ce matin 10 novembre, même topo, sur France-Inter, avec les Baytout et autres personnages du système qui eurent le droit d’expliquer que le gouvernement devait agir pour réduire le coût du travail et certains soulignant la nécessité de l’union Sacrée dépassant les clivages droite - gauche.

Bref une alliance comme cela se pratique en Italie, en Allemagne, en Grèce.

Tout cela venant opportunément au moment où les valets du capital de Bruxelles ont procéder à la vérification de la mise en œuvre de la règle d’or édictée par le plan Merkoland d’arriver à 3 % de déficit en 2015 en France alors qu’eux le situe plutôt à 3,6 % et demandent donc de tailler dans le vif du social .

Même diagnostic de la part de l’agence de notation « Standard § Poor’s » qui vient d’abaisser la note de la France.

Tous ces gens là, animés d’un esprit libéral à tout crin, réclame du gouvernement d’aller encore plus loin et considèrent qu’il faut, comme le Medef le clame, passer la retraite tout de suite à 65 ans et réduire considérablement les effectifs dans les services publics.

Certains allant jusqu’à dire qu’il fallait confier ces services publics à des entreprises privées qui sauront économiser l’argent des français. peut-être à la manière de ce qui vient de se passer avec l’écotaxe confiée à la Société « Eco-mouv italienne » qui va s’en mettre plein les poches.

Le pire est arrivée quand nous avons entendu ce gouvernement de lécheurs de bottes du patronat indiquait qu’il se conformerait à la discipline européenne et procéderait à de nouvelles coupes sombres dans le budget de l’Etat en 2014.

A les entendre tous ce matin, l’appel d’une nouvelle union sacrée, cette fois-ci pour saigner le portefeuille des travailleurs, est pour eux le fin du fin.

Comme le dit le parti communiste, il est temps de se mobiliser pour empêcher ces mauvais coups et la nécessité de rassemblements s’impose plus que jamais pour s’opposer à cette nouvelle guerre mondiale, celle déclarée contre le monde du travail.

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article