Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

LE MARTIN PECHEUR

Publié le 16 Novembre 2013 par aragon 43 in politique

LE MARTIN PECHEUR

LE MARTIN PECHEUR

Il avait sa niche en Lorraine.

L'oiseau, très vivace, parcourt un circuit sur son territoire en se posant sur des perchoirs qu'il connaît, bien disposés pour guetter ses proies. Si sa position est assez haute, il plonge en flèche directement, et ressort aussi rapidement de l'eau grâce à la poussée d'Archimède résultant de l'air emprisonné sous son plumage. S'il part d'un support trop proche de la surface, il doit d'abord s'éjecter vers le haut avant de se retourner pour plonger. Mais il peut aussi faire de longues séquences de vol stationnaire avant de plonger, comme nous dit le dictionnaire.

Par exemple, s’il part des hauts-fourneaux de Florange-Serémange, il sait naviguer à vue et tous les perchoirs médiatiques sont utiles pour qu’il se pose afin de guetter le journaliste qui lui fera une belle place au journal télévisé du soir et si possible « le 20 heures ».

Il aime bien pousser des cris de ralliement à sa personne, mais comme les oiseaux de mauvaises augures, il fait semblant, et nous allons le vérifier.

On dit aussi que c’est un petit rapace, il a airé longtemps sur les hauts fourneaux de Lorraine et les aciéries où il peut planer dés qu’une crise s’annonce afin de s’assurer de sa présence prééminente de nettoyeur des carcasses d’usines comme lui et ses comparses eurent grande expérience avec les plans sociaux qu’ils signèrent de leurs griffes acérées en 1979-1984 etc.

Il sait aussi plonger, disparaitre un moment de la surface des aciéries et laminoirs, après avoir jeter des cris d’orfraie contre la casse. Il se sert de son plumage syndical pour adopter le duvet du parfait Janus en faisant semblant de défendre toutes les espèces en mal de trouver un nid dans la sidérurgie ou ailleurs.

Il suit pour cela les traces et les vols et essors d’un autre « Martin Pécheur », devenu préfet de la Lorraine, après avoir signé la convention sociale détruisant Longwy et Denain en 1979, le dénommé Jacques Chérèque considéré comme le meilleur reconverti sous Chirac puis comme ministre de la mer sous le règne de Bérégovoy.

On dit que le « Martin pêcheur » est capable d’être le meilleur défenseur des gueulards (1) des hauts-fourneaux pour ensuite considérer que si le jeu n’en vaut plus la chandelle, il abandonne alors la compagnie des martin pécheurs en lutte : ceux qui se sont mobilisés pour mettre par terre un rapace de taille plus importante le dénommé Mittal.

Il aime donc bien tous les supports où il peut se poser mais cela ne lui déplairait pas de se jucher sur l’épouvantail à moineau qu’est devenue la Communauté Européenne.

Pour l’instant il fait de longues séquences de vol au-dessus de la Lorraine, il cherche un abri, un lieu où il pourra décoller vers de nouveaux cieux où il pourra vendre sa camelote.

Aux dernières nouvelles, les clochers des églises de Lorraine et d’Alsace pourraient faire son affaire pour s’envoler vers des espaces nouveaux et remplaceraient aisément les « gueulards » des hauts fourneaux de Florange et Serémange.

Les traitres, comme il les a appelé le jour où Ayrault annonça la fin des hauts fourneaux de Lorraine, veulent lui faire une place de choix sur la liste des « martins pécheurs » en eau trouble de la crise et de l’austérité pour les élections européennes : il pourra ainsi planer au-dessus de l’Europe et piailler avec les maitres de la Communauté Européenne, ceux qui ont largué la sidérurgie européenne depuis des lustres et notamment en Lorraine.

(1)

Le gueulard est le trou au sommet d'un haut fourneau, par où sont chargés le minerai de fer et le coke. C'est également par cet orifice que s'échappe le gaz de haut fourneau, riche en monoxyde de carbone.

Sommaire

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article

arteaud né lafitte 17/11/2013 15:40

de qui que tu vieux pané pardon veux parler ANI rien comprendre Vive la sociale l'ah! asociale! salut et Fraternité Claude