Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

A NOGENT SUR OISE LA DROITE BEGAIE

Publié le 21 Mars 2014 par aragon 43 in SOCIETE

A NOGENT SUR OISE LA DROITE BEGAIE

A NOGENT SUR OISE LA DROITE BÉGAIE

Ce matin, dans ma boite à lettres, j’ai reçu un tract de la vieille droite locale, celle qui a dirigé la commune depuis trop longtemps, laissant cette ville à l’état d’abandon en 2008 lorsqu’elle a été battue à Nogent par une liste de gauche comprenant mes amis-es communistes.

Bien sûr, chaque parti a le droit de s’exprimer.

Mais cela ne m’empêche pas de dire que le Monsieur qui s’exprime dans ce tract de la droite, Monsieur Claude Robert, sent le fumet d’une sauce qui a servi à maintes reprise et qui a les relents de la décomposition sociale.

Cette droite réapparait donc.

Elle n’a pas grand-chose à dire.

Alors il faut bien se présenter et le personnage montre son minois bien grassouillet, large sourire aguicheur, mais une chose frappe : pour acquérir l’attention du lecteur, il se présente comme fonctionnaire - jusque là rien à dire- mais il ajoute « pour le ministère de l’intérieur ».

Pourquoi « pour le ministère de l’intérieur » ?

Est-ce que le ministère de l’intérieur se présente à Nogent ?

Il aurait pu dire tout simplement employé au ministère de l’intérieur ou encore agent de police, inspecteur, commissaire etc.

Cela veut dire donc quelque chose : le pour …

Ne serais-ce (ti-pas) pour frapper l’imagination du lecteur : de lui faire saisir que lui est un professionnel de la sécurité, ce qui voudrait dire que d’autres que lui ne le sont pas.

Et puis, cela fait bien et va avec sa démarche qu’il expose dans son tract concernant l’insécurité qui régnerait dans la ville. Brrr.Brrr.Brrr....

Ne serait-ce pas pour montrer son attirance vers le idées du Front national dont il aura besoin ?

Nogent souffrirait de laxisme. Le mot est lâché.

Or, moi, qui habite Nogent depuis 30 ans, je trouve que cela va mieux; du temps de la municipalité de la droite, il y a avait du mal-vivre à Nogent et les cars de CRS, toutes sirènes hurlantes, nous réveillaient la nuit. Depuis les choses se sont améliorées - et même s’il y a encore des choses à voir - parce que la municipalité de gauche a travaillé ces questions et que dans la population «le vivre ensemble » s’est développé contrairement à la période où Monsieur Claude Robert était dans une équipe municipale de droite.

Monsieur Claude Robert ose parler du chômage, certes le bilan actuelle de la majorité socialiste gouvernementale n’est guère glorieux et je ne manque pas de la critiquer, mais qui licencie, sinon les gens de droite, ses amis : les dirigeants des entreprises du CAC 40 qui ont fermé des usines comme Saxby, Goss etc.

Monsieur Robert parle de travail et de dignité, mais on peut lui rappeler que la droite a conduit notre pays dans la pire des situations, celle de détruire massivement l’emploi et de mettre la jeunesse dans la précarité et à Nogent les jeunes en souffrent terriblement.

Seul le travail peut donner un sens à la vie et permettre à chacun de vivre dans la dignité indique le prétendant, mais j’ose penser que Monsieur Claude Robert n’est pas amnésique et sait qui a mis ce pays dans cet état sinon la droite sarkozienne auquelle il appartient.

Il parle de consolider les liens intergénérationnels, je remarque que si ces liens se distendent et pas seulement à Nogent mais dans toute la France, c’est du fait des politiques de ses amis les actionnaires des grands groupes qui réclament à cor et à cri de réduire les prestation sociales, notamment celles de la retraite, de l’assurance maladie et les indemnités de chômage, bref organiser l’insécurité sociale dans ce pays.

Son ami, Monsieur Gattaz du Medef, en ce moment, exige en effet de réduire les indemnités de chômage parce que cela coûterait trop cher en charge et de ne plus payer de cotisations sociales.

Mais les charges pour lesquelles la France croule actuellement, ce ne sont pas celles du coût du travail mais bien celles des rentes, des dividendes abondamment versées aux actionnaires, bref les charges du capital.

On peut rappeler à Monsieur Robert le bilan de la droite municipale du temps où celui-ci était aux manettes de la ville comme adjoint.

Pour Nogent, le bilan de la droite sarkozienne était particulièrement mauvais avant que la gauche devienne majoritaire. Cette droite n’avait que l’objectif de satisfaire la petite bourgeoisie locale. Depuis que la droite a été battue les choses se sont améliorées dans la vie locale : plus de culture, de vivre ensemble, d’activité en direction de la jeunesse et pour les enfants, ne serait-ce que ces voyages à la mer, une ville qui construit des logements sociaux, des équipements sportifs etc.

J’y vois donc une amélioration à ce niveau et les communistes y ont participé et n’ont jamais manqué de faire part de propositions pour améliorer la vie des gens et ils ont été les porte paroles dans cette municipalité de tout ceux qui souffrent des politiques actuelles provenant des amis de Monsieur Claude Robert qui tiennent la finance au plus haut niveau.

On peut donc apprécier un travail municipal de gauche et aussi dire ce que l’on pense sur les politiques actuelles.

Je dirai à Monsieur Robert, non pas au revoir, mais plutôt passez votre chemin.

Oui à Nogent, la droite bégaie : son programme est bien la copie des précédents quand elle dirigeait la commune et l'on peut comprendre que les habitants n'ont pas envie de les voir réapparaitre.

Bernard LAMIRAND Nogentais communiste.

Commenter cet article