Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

ATTENTION LE RACISME ET LA XENOPHOBIE RELEVE LA TETE

Publié le 14 Octobre 2013 par aragon 43

LE RACISME ET LA XÉNOPHOBIE
On aurait pu penser que le racisme et la xénophobie étaient définitivement rentré dans les archives de l’histoire après le cataclysme de la seconde guerre mondiale et les millions d’êtres humains gazés, pendus, torturés à mort par le bête immonde qui avait réussi à imposer dans l’Europe la chasse aux juifs, celle des roms et des gitans, celle aussi des communistes.
Eh bien non et comme le disait Berthold Brecht : « Pas nous chanter victoire, il est encore trop tôt :
Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde ».
Oui le ventre est encore fécond . Dans l’Europe se dresse à nouveau la bête immonde, celle qui a conduit l’homme à redevenir barbare. La crise permet toute sorte de lâchage de bas instincts et les boucs émissaires foisonnent dans les têtes les plus abjects et celles, qui, perdues dans les limbes de la haine contre tous ce qui étranger à leur petite vie de nanti se laissent tenter par le tocsin de la haine.
Nous voyons surgir un peu partout en Europe des groupements les plus violents faisant la chasse à tous ce qui ne leur plait pas et quelle tristesse de voir ces deux jeunes -homosexuel et travesti- battus par des voyous sous l’œil complaisant de la police russe devant les caméras de la télévision française.
Dans cette Europe du capital, en proie à la pire crise depuis 1929, des organisations montent sur le devant de la scène et se présentent aux élections comme étant des justiciers ou des croisés des temps d’aujourd’hui.
Les pays sortis du Communisme sont la proie de ces groupements comme en Hongrie, en Pologne, en Roumanie qui avaient connu les pogroms et les assassinats du temps des régimes fascistes de ces pays.
Mais pas simplement là, aussi chez nous, où des candidatures haineuses apparaissent dans les élections pour flatter les sentiments les plus rétrogrades.
Des candidatures qui combattent l’immigré, qui travaillent le rejet de populations arrivées sur notre sol depuis longtemps pour un grand nombre d’entre eux, qui parlent de peine de mort, de mettre au pas la jeunesse, qui veulent laver plus blanc que blanc mais en fait noir, ne peut être qu’un détestable retour à ce qui a mis la France dans la pire des situations pendant l’occupation Allemande avec le régime de Vichy revisité par la réaction de la bourgeoisie la plus droitière de ce pays.
C’est grave.
Certes l’histoire ne se répète pas mais elle peut balbutier et nous voyons poindre le rejet de l’autre, et le prochain, comme on disait lorsque j’apprenais le catéchisme, devient un ennemi, quelqu’un de trop, quand il est un étranger, un profiteur s’il a quelque chose de plus que le voisin, s’il va à la mosquée, s’il a envie de vivre une vie de couple homosexuel, s’il est malade et qu’il profiterait alors de la sécurité sociale et au surplus s’il est marqué d’une certaine couleur.
Je n’avais pas tout saisi de ce qui se trame en ce moment, même comme militant averti, et comme d’autres, peut-être, j’ai banalisai quelques événements ou plutôt ces évènements s’enfouissaient dans tout ce que la vie sécrète chaque jour et pourtant ce qui se passe en ce moment est gravissime et même des « braves gens » peuvent se laisser emporter par le courant nauséabond qui sort des égouts du capitalisme en crise.
Un événement vient de me marquer, celui qui vient de se produire en Russie où un Russe a été assassinée par un caucasien, un fait divers grave, bien sûr, car il s’agit de la vie d’un homme, mais des faits divers nous en connaissons tous dans ce monde de violences perpétrées par le capital. Or ce qui vient de se produire est terrible, le gouvernement russe vient de procéder à une rafle d’étranger à Moscou pour satisfaire la vengeance d’une population chauffée à blanc par justement ces mouvements qui pratiquent la haine de l’étranger.
Cela peut rappeler ces périodes noires d’un monde barbare où la chasse à l’homme était organisée pour éliminer les populations les plus fragiles, les aliénés, les routiers, les étrangers comme il était dit.
De même les pogroms qui ne sont pas si vieux que cela dans l’histoire de l’humanité sans parler des croisades.
Oui, la haine déversée actuellement ne peut qu’entrainer l’homme à retrouver son animalité la plus vile et quand est montré du doigt des populations fragilisées par la crise, par les misères et que leur stigmatisation devient un enjeu politique, il y a de quoi s’inquiéter et se dire Halte-là.
Le Front national a beau se donner un visage avenant, il est l’héritier de ces haines d'antan et d’un système qui broit et organise la division des hommes pour continuer à dominer.
N’oublions jamais que l’indicible s’est produit par l’élection des fascistes en Italie et en Allemagne par les nazis et que dès leur prise de pouvoir démocratique, l’ennemi a été d’abord le communiste, le juif puis le socialiste et puis ensuite tout ceux qui se rebellaient et critiquaient le système jusqu’à les enfermer dans des camps de concentrations et de les exterminer.
Derrière le visage avenant du FHAINE, se cache un loup, le pire, celui qui s’attaque à sa propre genèse, celle de l’homme se frayant un chemin vers toujours plus de civilité et de vie ensemble dans la fraternité et l'universalité.
Le monde vit mal ; ces hommes et ces femmes qui meurent en Méditerranée dans des barques de fortunes montrent à quel point notre humanisme est à ce point à reconstruire.
Les forces de paix se doivent de réagir et pas simplement en faire une affaire politicienne. Le monde est malade du capitalisme. Il faut faire grandir l’unité du monde autour des valeurs de solidarité, d’amitiés entres les peuples et la marchandisation des esprits doit être mis au rancart.
Un homme de religion vient de s’élever contre ce naufrage d’êtres humains au large de Malte et de la Sicile, le Pape François, que cet homme qui n’avait pas élevé la moindre des protestations contre la dictature argentine pousse un cri de honte devant ces forfaits dans ce monde dit libre montre à quel point il est temps que les hommes de bonne volonté se dressent et empêchent la bête immonde de propager la haine dans notre pays et dans le monde.
Il y va de la paix entre les hommes.
Bernard LAMIRAND

Commenter cet article